Membres

Erica Pomerance – Coordonatrice

Erica Pomerance a travaillé comme réalisatrice, productrice déléguée et traductrice sur plus d’une cinquantaine de documentaires, séries et films de fiction en collaboration avec diverses maison de production québécoises. Ses films traitent de la condition féminine, de l’Afrique et sa diaspora, des Premières Nations du Canada et de la diversité culturelle. Parmi ses documentaires tournés en Afrique de l’ouest:  Dabla! Excision, diffusé internationalement, s’est mérité le prix documentaire au Festival delle Donne de Turin en 2004; Miroir en Face a obtenu le prix du meilleur documentaire candien au festival ReelWorld, Toronto en 2006.

Membre du Conseil des arts de Montréal, de l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), membre fondateur des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) où elle a siégé pendant 10 ans et membre du CA de Doc Québec. Erica coordonne Initiative Taling Dialo, une structure qu’elle a fondée pour la formation audiovisuelle des jeunes en Afrique et au Canada.

Isabelle Garceau – Communications

C’est sa passion pour les cultures ancestrales et un premier voyage en Afrique de l’ouest qui l’ont dirigé, doucement, vers la vidéo. Vivement intéressée par les textiles traditionnels, elle a tout d’abord produit et réalisé un court-métrage au sujet du bogolan, Bogoland tourné au Burkina Faso et au Mali et présenté au Festival International de cinéma Vues d’Afrique (2002).  En 2005, elle réalise un autre documentaire sur le même sujet, dans un but pédagogique; Fima Dyèma.

En 2010, dans le cadre du Festival International de cinéma Vues d’Afrique, elle lance le documentaire Ndomo, les 5 doigts de la main, co-réalisé avec Érica Pomerance et tourné au Mali, dans la région de Ségou.  Ce film, distribué par le G.I.V (Groupe Intervention Vidéo) fait partie de la collection du Louma d’Africadocs, de la Grande Bibliothèque de Montréal et a été présenté dans le cadre du FIFAI-Festival International du Film d’Afrique et des Îles.

En 2010, elle a travaillé en collaboration avec le G.I.V. (Groupe Intervention Vidéo) comme cinéaste mentor pour un projet avec la commission jeunesse de l’Unesco. Depuis 2009, elle fait partie de l’organisme Initiative Taling Dialo et participe au concours 100 heures Chrono en tant que formatrice et d’assistante à la coordination des événements.  Elle agit aussi au sein de divers projets de formations vidéo dans certains organismes communautaires.

Stefan Verna – Directeur technique

Diplômé de l’Université Concordia en 2002, Stefan Verna s’est fait connaître dans le milieu du cinéma en tant que journaliste, réalisateur et caméraman. Ses réalisations touchent à multitudes de styles tel le documentaire, le vidéoclip et le vidéo de danse. À ce jour, on lui doit les productions : Broken Strings (1999), Chocolate City (2003), Youth Rising (2007), Lakay (2008), Nomad’s Land (2009).

Toujours sur le qui-vive, il traque l’évolution de la culture hip hop et est à l’écoute des mouvements sociaux. Stefan vient de lancer son plus récent documentaire intitulé Diversidad, qui traite de l’Agriculture à l’ère du libre-échange. Il complète actuellement le tournage du long métrage documentaire ACHE!, un portrait du groupe hip hop montréalais Nomadic Massive.

Olivier Asselin – Formateur

Après une formation en scénarisation à l’UQAM, il suit la formation de réalisateur à l’INIS. Depuis, il a réalisé une trentaine de courts et moyens métrages documentaires, expérimentaux et de fiction dont certains ont été tournés en Afrique de l’Ouest ainsi qu’en Inde. Son film Citoyens Inc. a remporté le prix de la meilleure vidéo d’art au concours La caméra verte, organisé dans le cadre de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (2005). Trois ans plus tard, en novembre 2008, un autre film co-réalisé par Olivier D. Asselin (Tout se tient) remporte deux prix à ce même concours : le Meilleur documentaire et le Prix du public.

Cumulant souvent les fonctions de caméraman et monteur, Olivier D. Asselin signe des œuvres ancrées dans leurs réalités socio-culturelles. Sa dernière fiction Les Âmes en friche fut présentée aux Rendez-vous du cinéma Québécois 2009 et la même année, son documentaire Le Dr. Fordenstein a remporté le premier prix ainsi qu’une mention spéciale de Parole citoyenne au concours de photo-vidéo Ma survie dans le trafic. Il travaille présentement sur des projets de mixage vidéo en direct (Vjing) tout en terminant une maîtrise en média expérimental à l’UQAM. www.odasselin.wordpress.com

Sadaf Fouroughi – Formatrice

Sadaf Foroughi est une cinéaste née en Iran qui vit et travaille à Montréal. Depuis 2004, elle est impliquée dans plusieurs productions documentaires, courts-métages et vidéos d’art diffusés inernationalement. Elle a obtenu une maîtrise en Littérature française de l’Université Azad de Tehran et une maîtrise en Études cinmatographiques de l’Université de Provence Aix-Marseille avant de poursuivre des études doctorales en philsophie du cinéma. En 2005,  elle participe au Berlinale Talent Campus avec son court-métrage Une Impression. Son court documentaire Feminine, Masculine a été primé et diffusé à plusieurs festivals prestigieux et à obtenu une distribution commerciale en Europe. Sa récente œuvre narrative The Last Scene a gagné le prix du concours court-métrage du FCTNM-WIFT en 2011. Présentement, elle travaille sur son premier long-métrage.

Gentille Assih – Formatrice

Gentille M.  ASSIH  est auteure – réalisatrice d’origine togolaise née en 1979. Très tôt passionnée par le cinéma, elle fait un BTS en techniques audiovisuels et en communication à l’Institut africaine d’Étude commerciale (IAEC), avant de s’intéresser à la scénarisation et à la réalisation de films documentaires par le biais d’une formation avec Africadoc à St-Louis du Sénégal. En 2008, elle fait une licence en Gestion de Ressources Humaines à l’École Supérieure de Gestion d’Informatique et des Sciences (ESGIS) et prépare actuellement une maîtrise en communication profil Cinéma images en mouvement à l’Université de Québec à Montréal (UQAM).

En plus de son expérience professionnelle en communication des entreprises, Gentille a à son actif trois films documentaires : ITCHOMBI (52 min, 2009), Akpéma (52 min, 2010); Le rite, la folle et moi (90 min, 2011). Elle a aussi produit et réalisé le court-métrage fiction : BIDENAM, l’espoir d’un village (24 min, 2009) avec le soutien du Goethe-Institut de Johannesburg.

Jean-Marc Abela – Formateur

Masoud Raouf – Formateur

Chloé Germain-Thérien – Formatrice

Josué Bertolino – Formateur

Normand Flageol – Formateur

Maryse Legagneur – Formatrice